Stage escalade falaise à Saint léger du ventoux

Le stage escalade (formule « performance ») en falaise à Saint léger du Ventoux avec Cyril s’est parfaitement déroulé malgré quelques colonnettes qui ne voulaient pas sécher !

Objectifs principaux :Stage escalade en falaise

  • reprendre contact avec le rocher (Cyril grimpe régulièrement en salle mais n’a pas touché le rocher depuis longtemps),
  • améliorer sa pose de pieds,
  • mettre du rythme dans sa grimpe trop statique,
  • prendre du plaisir !!!

Départ le vendredi après-midi et arrivée à Buis les baronnies vers 21h; une bonne nuit de récup et c’est parti pour la découverte de la  falaise de Saint léger.

Objectif du 1er jour :

Reprendre le contact avec le rocher en faisant un maximum de « à vue », et choisir des voies en fonction de la beauté de leurs lignes sans regarder dans le topo.

 On commence par « la lévrotte » en 7a puis enchaînons dans « un monde à refaire » en 7a/7a+.

Après une matinée au soleil en face sud ! (ouch, que calor 🙂   ) nous prenons la direction de la face nord en espérant que ça ne résurge pas trop. J’envoie Cyril dans une belle colonette dont la première partie en 7c est sèche (black manba).

Objectif du 2ème jour :

Travailler le « à vue » et toujours conserver l’aspect plaisir en allant dans des voies qui attirent.

Nous retournons en face nord le deuxième jour et réveillons les courbatures de Cyril dans deux voies d’échauffement, puis partons dans un 6c sur des plats bien exigeants.

Nous croisons une bonne connaissance de Cyril qui part dans un beau 8a+. Je profite d’une période de récupération de Cyril pour faire y un tour : « La ballade d’Abdallah » complète et bien diversifiée mais hélas trop difficile pour mon état de forme actuel. Cyril retourne user la peau des ses doigts dans « Albin ». Fatigué mais content, il est temps d’aller arroser ça à Vaison.

Au vu de l’orage survenu le soir même au resto de Vaison la romaine, je décide que nous rentrerons le lendemain matin et que nous ferons une escale à Saffres dans le dijonnais pour clôturer le week-end.

Bref, un super week-end avec un Cyril aux anges. Ravi d’avoir pu grimper sur une falaise qu’il ne connaissait pas et dans des voies correspondantes à son niveau de forme du moment.

La pose de pieds était précise et Cyril à compris que mettre du rythme dans les voies dures est indispensable pour être efficient. Plus qu’à continuer à travailler tout ça !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *