Faire un relais relié en escalade

Relai en escalade, mais pourquoi faire :

En escalade, le relai permet de sectionner votre ascension en tronçons de cinquante mètres, afin de limiter le tirage (imaginer 200m de corde qui font des zig et des zag 🙂  ), de récupérer vos dégaines et sangles, de vous reposer, de vérifier l’itinéraire, voir d’alterner avec votre second de cordée qui reprend la tête de la cordée (escalade en reversible).

Comment faire un relais sur deux points reliés en escalade :

comment-faire-un-relai-reliéVoici le type de relais que vous rencontrerez la plupart du temps en falaise sportive et en grande voie sportive.

En falaise sportive, les deux points (ancrages) d’un relais sont reliés par une chaîne afin de pallier à tout rupture ou arrachement inopiné d’un des deux point d’ancrage.

Etape 1 :

Il vous faudra installer un mousqueton de sécurité (mousqueton à vis) sur l’ancrage du bas (scellement ou spit); ce mousqueton s’appelle : mousqueton primaire,

Etape 2 :

Ensuite, toutes les manips se dérouleront dans ce mousqueton primaire (d’où sont nom) : se longer, installer sa plaquette autobloquante (atc guide, reverso, toucan, piu), installer la longe du ou des seconds de cordée si vous grimpez en flèche.

Attention à bien mettre vos mousquetons dont l’ouverture devra toujours être orientées vers vous et non contre le rocher afin d’éviter que la partie mobile du mousqueton (le doigt) frotte contre le rocher.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *