Moulinette avec mousqueton

Manip de moulinette avec mousqueton de sécurité :

Cette variante consiste simplement à remplacer votre quadruple noeud de huit par un mousqueton de sécurité (à vis).

Avantage : cette méthode est souvent plus rapide,

Inconvénients : nécessite un mousqueton de sécurité; méthode est plus risquée (possibilité d’erreur ou de perte du mousqueton si mal exécutée).

Étape 1 : faire une manip de moulinette classique jusqu’à l’étape 3 inclue.

Voir ou revoir comment faire une moulinette

Étape 2 :

Moulinette avec mousqueton 1– Retournez votre mousqueton pour que le doigt (la partie mobile) du mousqueton le verrouille autour de votre porte matériel quand il est ouvert,

– Passez votre corde dans le mousqueton,

Étape 3 :

Moulinette avec mousqueton 2– Retournez à nouveau votre mousqueton pour faire le même système, mais autour de votre corde,

Étape 4 :

Moulinette avec mousqueton 3– Installer votre mousqueton sur votre pontet central et fermer la virole du mousqueton.

IMPORTANT : si cette étape paraît logique, beaucoup d’accident sont du à un oublie ou une précipitation zappant cette étape. Pour rappel, un porte matériel ne supporte un charge supérieure à 5 Kg…

– Retirez votre premier noeud d’encordement ainsi que le brin restant du maillon rapide pour éviter tout blocage ou altération de votre corde,

Étape 5 :

– Se ré-encorder avec un noeud d’encadrement complet (noeud de huit + simple ou double noeud d’arrêt) afin d’utiliser toute la longueur de corde disponible et de partir sur le noeud de référence d’encadrement que vous maîtriser.

– Communiquer avec son assureur pour se faire-vous prendre sec en tirant sur votre longe, afin de tester votre montage tout en étant encore longé. Délongé, il sera trop tard pour vérifier quoi que ce soit…

– Retirer votre longe de l’ancrage puisque vous serez en tension sur votre corde et plus sur votre longe.

 

4 thoughts on “Moulinette avec mousqueton

  1. Bonjour,

    La FFME préconise maintenant de refaire un nœud de huit sur le pontet avec le brin de corde retirer ainsi on dispose d’une double sécurité au cas où le mousqueton casserait.
    Et cela évite qu’il traîne partout.

    Sinon excellent site.

    1. Bonjour Leonskd,
      effectivement, cette page commence à dater un peu. Je viens de remettre à jour ce qu’il faut faire de nos jours.
      J’avoue préférer apprendre à se ré-encorder afin de repartir sur un noeud de référence et surtout de pouvoir utiliser l’intégralité de la longueur de la corde. Cela évitera dans certains cas de bricoler avec l’assureur a qui il manque un ou deux mètres pour reposer son grimpeur au sol 🙂

  2. Personnellement:
    1- je pose toujours une dégaine dans le point haut du relai comme si c’était un point normal, puis je me vache. J’annonce « relai-vaché » pour avoir du mou.
    2-Je fais ensuite un nœud de 8 double (plein poing) dans la corde entre l’avant-dernière dégaine et la dégaine du relai, et je relie ce nœud de 8 double à mon pontet (avec mousqueton vissé).
    Ensuite je défais complètement mon nœud d’encordement. Je peux défaire car ce moment là, je suis bien dans 2 points: ma vache au relai, et l’avant-dernière dégaine si la vache casse. (retenu par l’assureur qui doit de toutes les manières rester actif).
    3- je passe un seul brin de la corde dans le relai, et je refais mon nœud d’encordement. J’enlève ensuite mon mousqueton à vis du pontet et je défais le nœud de 8 double qui y était relié. A ce moment là, je suis toujours dans deux points: ma vache et dans la corde qui est passée dans le relai.
    4- je demande à être pris sec, je vérifie que mon noeud d’encordement est bon. Puis j’annonce que je me dévache et la manip est finie.

    Gros avantages de cette façon de faire:
    – contrairement aux autres manips, la corde passe dans le relai en simple brin et non en double. C’est non négligeable voire indispensable lorsque le maillon est trop fin pour laisser passer la corde en double (ça arrive parfois)
    – la corde et le mousqueton ne sont jamais reliés au porte-matériel, ce qui évite les oublis ou erreurs.
    – comme les autres manips, on est constamment en sécurité dans deux points

    1. Bonjour Paul,
      votre méthode est bonne. Il est toujours difficile de se positionner sur une méthode d’apprentissage qui soit la plus simple possible pour un débutant.
      Votre méthode est le niveau deux de celle montrée. Il serait en effet pertinent que j’illustre les évolutions possible de la première méthode selon les contraintes matériel.
      Par contre, j’ai une interrogation concernant les avantages relatif au mousqueton. Laissez vous en permanence un mousqueton au pontet ?
      C’est une méthode beaucoup utilisée par le CAF d’ailleurs.
      Bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.