Techniques et sécurité en escalade

Matériel indispensable selon votre niveau d’escalade :

École d’escalade :
sécurité escalade en salle, SAE

Pour débuter, vous n’avez pas besoin de matériel spécifique puisque le matériel d’escalade vous est souvent prêté par les clubs (système d’assurage, baudrier, corde). Une fois que vous aurez fait quelques cours d’escalade et appréhenderez le milieu vertical, vous ressentirez vite le besoin d’acheter une paire de chausson d’escalade afin d’affiner votre pose de pieds et pouvoir commencer à travailler votre technique (changement de pieds, transfert d’appuis…).

Pour accéder à la voie de l’autonomie, il faudra investir dans un baudrier (harnais d’escalade) ainsi que dans un appareil d’assurage (plaquette de type toucan, atc-guide, reverso 3, piu, etc) avec son mousqueton de sécurité (mousqueton à vis ou automatique).

Escalade en bloc sur SAE :

Vous n’aurez besoin que d’une paire de chaussons d’escalade et d’un sac à magnésie (sac à pof).

Escalade en bloc naturel :sécurité escalade en bloc à Fontainebleau

Exemple de sites de bloc : Fontainebleau, Targassonne, Annot, Hotée du diable, Médonnet,…

Vous devrez ajouter à votre panoplie de parfait grimpeur de bloc en SAE un crash-pad afin de minimiser le risque de blessure lors des réceptions.

Escalade en falaise sportive :

Exemple de falaises : Buoux, Saffres, Cormot, le Saussois, Ceuse, Seynes, buis-les-Baronnies, Orpierre,…

  • un jeu de douze dégaines ou plus selon le nombre d’ancrages (spit ou broche),sécurité escalade falaise sportive
  • une corde à simple d’au moins deux fois la hauteur de la voie (60 mètres minimum, mais privilégier une corde de 70 mètres qui passe souvent sur toutes les falaises),
  • un baudrier,
  • une longe dynamique (éviter les sangles),
  • chausson assez rigide (plutôt semi-rigide, mais éviter le chausson de type ballerine qui sera trop souple),
  • votre système d’assurage favori (attention à l’usage du gri-gri lors de l’assurage en tête)
  • l’usage d’un casque est fortement recommandé (chute de pierres, chute avec retournement, retour au sol…)

Escalade en grande voie sportive :

Exemple de falaise : Presles, Le Verdon, les Calanques, le Diois…

  • un baudrier confortable avec une bonne ceinture lombaire (éviter les baudriers ultra léger de type cilao, hyrundo, aero-light…),relai escalade grande voie
  • une longe dynamique (éviter les sangles),
  • chausson assez rigide (rigide ou semi-rigide, mais pas de chausson de type ballerine),
  • votre système d’assurage favori de type plaquette (reverso, toucant, ATC guide, piu…),
  • un casque,
  • un jeu de douze dégaines avec de longues sangles de préférence pour limiter le tirage,
  • quelques annaux de sangle de 120cm, (dynema ou plate classique),
  • une corde à double (ou corde de rappel) de 100 mètres ou de 2*50m,
  • deux cordelettes autobloquantes (nœud machard, prusik, français…, pour remonter sur corde fixe et s’auto-assurer lors de la descente en rappel),
  • un jeu de coinceurs + décoinceur en cas d’imprévu (plaquette/spit retirée, erreur d’itinéraire, points trop éloignés selon vous…),
  • un sac de faible contenance (10à 30l maxi pour un sac à la journée) pour emporter lampe frontale, eau, topo, pharmacie, etc.

Escalade en terrain d’aventure :

  • tout le matériel de grande voie sportive,sécurité escalade en terrain d'aventure
  • un porte-matériel adaptée à vos habitudes de rangement,
  • un jeu de friends (coinceur mécanique) ; voir pour doubler ou tripler les tailles des friends les plus utilisés selon la voie choisie,
  • un jeu complet de coinceurs + décoinceur,
  • beaucoup de sangles de 120cm pour relier les ancrages et installer un relai unidirectionnel ou multidirectionnel, rallonger les points et limiter le tirage,
  • pitons (universel, cornière, plat…) + marteau avec bonne tête de frappe,
  • crochet goutte d’eau,
  • matos complet d’artif en fonction des passage en escalade artificielle (A3,…).

Les basiques sécuritaire :

Escalade en bloc sur SAE :

  • sécurité-bloc-SAEanticiper la zone de chute quand vous grimpez,
  • effectuer une parade lors d’un balant  ou de toute autre chute mettant le corps dans une position dangereuse. Vous n’êtes pas un prince charmant et la parade doit seulement ralentir la chute et permettre au grimpeur de retomber le plus droit possible sur le crah-pad.

Escalade en bloc naturel :

  • Sécurité en escalade de bloceffectuer une parade de qualité (connaitre les trois types de parade et les utiliser à bon escient), et toujours placez correctement le ou les crash-pad en fonction de l’évolution du grimpeur (traversé, gros toit, etc).
  • anticiper la zone de chute lorsque vous grimper afin d’anticiper où se trouve le crash-pad (attention aux jointures entre les crash), les éventuelles racines, etc.
  • lors d’une chute, ne vous retournez pas au risque de vous faire un croisé et amortir avec les cuisses, puis s’enrouler en arrière menton et bras rentrés.

Escalade en falaise sportive :

Quelques questions importantes à se poser avant de partir et un raisonnement à avoir constamment en grimpant.

Votre cordée est-elle compétente et autonome :

  • savez-vous assurer en 5 temps et vous encorder dans les règles de l’art ? (nœud de 8 reconstruit)
  • connaissez-vous toutes les différentes manipulations de corde pour descendre et remonter en toute sécurité : manip de haut de voie (prise de moulinette), manœuvre de réchap…

Analysez constamment son environnement de grimpe :

  • basiques sécuritaire escalade grande voiesoyez vigilant sur l’équipement, l’espacement et la qualité des points d’ancrage,
  • y a-t-il un risque de chute au sol, avant ou après les premiers points ? (penser à la parade en début de voie)
  • y a-t-il risque de chute de pierre ou de grimpeur ? (se décaler de l’axe de chute du grimpeur et/ou de la zone de chute de pierres)
  • se contrôlez mutuellement en vérifiant l’encordement (nœud fini et corde passée dans les deux pontets d’encordement),
  • corde bien positionnée dans l’appareil d’assurage avec son mousqueton de sécurité (à vis) bien positionné sur le pontet et verrouillé,
  • corde passée dans le bon sens dans les dégaines,
  • lors de l’assurage, toujours garder une main sur la corde côté freinage (même s’il faut donner du mou rapidement ou qu’il y a des nœuds ou boucles sur la corde),
  • vérifier la hauteur des voies sur le topo et toujours faire un nœud en bout de corde.

Les basiques de l’escalade en grande voie

Démarche à adopter pour préparer sa grande voie :

  • sécurité en grande voiesChoisir une voie dans son niveau et se renseigner sur la qualité du rocher, de son équipement,
  • examiner les échappatoires possibles dans la voie et si l’on peut faire demi-tour,
  • regarder les accès et différents pièges, ainsi que la redescente (ligne de rappel et/ou sentier et différent pièges),
  • photocopier ou emmener le topo avec soi,
  • regarder la météo LOCALE si possible,
  • se renseigner éventuellement autour de soi (vendeur spécialisé, bureau des guide/B.E),
  • préparer son sac avec tout ce qu’il faut (lampe frontale + piles récentes, pharmacie, eau, nourriture compacte et énergétique…)
  • anticiper le plus possible pour avoir le moins à chercher en condition défavorable (accident, mauvais temps, sortie à la nuit…),
  • recharger son téléphone portable et se renseigner sur les zones où cela capte (le transporter éteint et communiquer son code PIN aux compagnons de cordée),
  • se protéger le plus possible dans la mesure du possible ; une entorse ou autre bobo devient très vite une galère difficile à vivre et à gérer pour le blessé et son compagnon de cordée.

Démarche à adopter le jour « J » :

  • mettez votre casque à l’approche de la voie : des grimpeurs ou animaux peuvent faire partir des pierres depuis le haut,Sécurité en escalade
  • définir les codes/routines (verbaux ou gestuelle) de communication avant le départ. Par ex, quand le leader dit relais, c’est qu’il a installé le relais et est longé ou alors que son relais est installé, qu’il est longé et près à vous assurer ?
  • Aller installer une dégaine au-dessus du relai avant de s’y installer afin d’avoir un premier point de renvoi pour repartir et ainsi éviter une éventuelle chute sur le relais,
  • Toujours assurer votre descente à l’aide d’une auto-assurance (shunt, prusik, machard…) lors des descentes en rappel et faire un nœud en bout de corde.

Vous voulez en savoir plus sur les manips de corde en escalade :Manip-de-corde-escalade

One thought on “Techniques et sécurité en escalade

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *